_87794576_c40a2d20-3818-4e3d-bd64-aa36730dd781

 

Uhuru Kenyatta, président du Kenya, a rendu hommage à titre posthume à Salah Farah, un enseignant musulman tué en décembre 2015 alors qu’il tentait de protéger des chrétiens lors d’une attaque d’un bus par des djihadistes somaliens d’al-Shebab.

 

Les islamistes voulaient séparer les chrétiens des musulmans, afin de tuer les chrétiens.

 

 “Soit vous nous tuez tous ensemble, soit vous nous laissez partir tous ensemble”, avait déclaré Salah Farah.

 

Les djihadistes d’al-Shebab ont fini par laisser les passagers poursuivre leur voyage après avoir tout de même tué deux des passagers et blessé six autres, dont Salah Farah qui a succombé à ses blessures. Cet enseignant musulman a laissé derrière lui quatre enfants et une épouse enceinte.

 

Lors d’une cérémonie nationale au Parlement, le chef de l’Etat kenyan a rendu hommage à Salah Farah à titre posthume “en reconnaissance de son remarquable acte de bravoure”. “Il est mort en défendant des personnes qu’il ne connaissait pas, mais parce qu’il croyait à leur droit à la liberté de culte et savait que chaque vie est sacrée”, a déclaré le président kenyan.

SOURCE :

Le Kenya rend hommage à un enseignant musulman tué par les djihadistes pour avoir protégé des chrétiens

Uhuru Kenyatta, président du Kenya, a rendu hommage à titre posthume à Salah Farah, un enseignant musulman tué en décembre 2015 alors qu'il tentait de protéger des chrétiens lors d'une attaque d'un bus par des djihadistes somaliens d'al-Shebab. Les islamistes voulaient séparer les chrétiens des musulmans, afin de tuer les chrétiens.

http://www.medias-presse.info