« On avait parfaitement compris, longtemps avant Georges Orwell, qu’il fallait réprimer la mémoire. Et pas seulement la mémoire, mais aussi la conscience de ce qui se passe sous nos yeux, car, si la population comprend ce qu’on est en train de faire en son nom, il est probable qu’elle ne le permettra pas. » [Noam Chomsky.]

1984

de George Orwell

« Comment un homme s'assure-t-il de son pouvoir sur un autre Winston ?

Winston réfléchit : en le faisant souffrir, répondit-il.

- Exactement. En le faisant souffrir. L'obéissance ne suffit pas. Comment, s'il ne souffre pas peut-on être certain qu'il obéit, non à sa volonté, mais à la nôtre ? Le pouvoir est d'infliger des souffrances et des humiliations. Le pouvoir est de déchirer l'esprit humain en morceaux que l'on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l'on a choisies. » 

 

[WwW.VoirFilms.co]-3000.vf.Dvdrip.xvid

WwW.VoirFilms.co]-3000.vf.Dvdrip.xvid

https://ok.ru

George Orwell écrit 1984 en 1948 ( l’inversion des 2 derniers chiffres serait une des explications du titre) et le publie l’année suivante.

Ce roman d'anticipation se déroule, à Londres, capitale de la première région aérienne de l’Océania, puissance mondiale avec Eurasia et Estasia. Ces trois empires sont constamment en guerre. Oceania a connu plusieurs révolutions depuis 30 ans et également un conflit atomique.

Océania  vit sous une dictature. Le Parti unique est commandé par un chef invisible dont les portraits sont partout : Big Brother. Ce dernier surveille cependant les moindres faits et gestes de chacun, d'où le slogan « Big Brother is watching you !» (Big Brother vous regarde), qui symbolise le régime.

Source et suite :

1984 de George Orwell - aLaLettre

George Orwell sur alalettre site dédié à la littérature, biographie, oeuvre , auteurs, philosophie

http://www.alalettre.com

John Hurt nous a quittés

ce 27.01.2017 

Paix à son âme

 

1984-john-hurt

 

Mort de John Hurt, l'acteur de la souffrance existentielle

Il n'y a pas que les superstars dans la vie, il y a aussi les grands acteurs. Ils sont d'une autre race, moins exposés, moins médiocres, voire carrément brillants (Gene Hackman), mais sans eux, pas un film ne tiendrait. John Hurt était de ceux-là. Ils sont la charpente discrète des oeuvres cinématographiques.

http://www.egaliteetreconciliation.fr