femme-homme

Blog de la Couronne

30 Oct 2017

Le débat sur l’écriture inclusive, fait couler beaucoup d’encre en ce moment. Ce nouveau gadget « de la guerre des sexes », souhaité par certains pédagogues féministe pour « donner plus de place aux femmes dans la langue française ». Cette nouvelle invention littéraire des pédagogues a fait bondir l’Académie française. Dans une déclaration, les Immortels mettent en garde contre l’écriture inclusive qu’ils comparent à un « péril mortel » pour notre langue.

Alors, qu’il est actuellement de bon ton de claironner l’égalité de l’homme et de la femme, le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le comte de Paris a rappelé sur son compte Twitter deux vérités : « Vouloir détruire la complémentarité Homme-Femme, c’est se priver de l’énergie de l’amour et l’épanouissement réciproque l’un par l’autre » et que « Chacun est unique et différent. Hommes et Femmes sont complémentaires, indispensables l’un à l’autre »

 Deux vérités que le prince avait déjà exprimé en 2012 sur son site internet dans l’un de ses billets :

 « Il est actuellement de bon ton de claironner l’égalité de l’homme et  de la femme. Certes cette affirmation est juste, mais je l’inscrirai  peut être autrement. Sans revenir sur les sentiers battus, qu’un  homme sans une femme et inversement ne saurait procréer et ainsi  contribuer à l’avenir de notre humanité, je voudrai simplement  affirmer qu’homme ou femme ont tous les qualités requises pour se  compléter  harmonieusement.

Atteignons-nous de façon aveugle le déclin ultime d’une civilisation  que ses connaissances technologiques espère rendre intelligents,  alors que nous marchons sur la tête ? La parité oui, mais à compétences égales, dans quelque métier que ce  soit. Notre civisme est en panne. Hommes et femmes, à compétence  égale, devraient être rémunérés de la même façon. J’ajouterai que  dans une équipe il est loisible de constater que la coexistence d’un  travail fait en commun permet souvent à l’intuition intelligente des  femmes de modérer les impulsions intelligentes de leurs compagnons.Il va sans dire que l’esprit compétitif, tel Janus, a deux faces. Oui  à un travail en commun, non à la guerre des sexes.La parité en tant que thématique obligée me paraît improductive et  humiliante. Fort heureusement, hommes et femmes, nous sommes tous  différents et c’est là où nous pouvons trouver notre enrichissement.

« Le mieux étant l’ennemi du bien » que les Chefs d’État et les  responsables de l’économie de leurs pays, soient libres d’exercer  leurs choix hors des sujets tabous »

 Suivez Monseigneur le comte de Paris sur Twitter et faites connaitre sa pensée autour de vous https://twitter.com/SARcomtedeParis

Source :

Mgr le comte de Paris: "Oui à la parité, non à la guerre des sexes" - Le blog de La Couronne

Le débat sur l'écriture inclusive, fait couler beaucoup d'encre en ce moment. Ce nouveau gadget " de la guerre des sexes ", souhaité par certains pédagogues féministe pour " donner plus de place aux femmes dans la langue française ". Cette nouvelle invention littéraire des pédagogues a fait bondir l'Académie française.

http://www.la-couronne.org