Henri VII Roi de FRANCE 4

19 oct 2018

 

L’Empire ne contre attaque plus. Il nous submerge de ses armes de destruction massive et tente d’asservir le monde par des ukases qui contreviennent à la liberté de commerce, à notre liberté de choix politico-économiques, jusqu’à notre liberté de conscience.

Lorsqu’un scorpion est entouré de flammes, il s’immole. Les incendies qui ravagent les côtes Ouest et Est de l’Empire seraient-ils la cause des folles décisions de toute une classe politique où faucons riment avec néo-conservateurs?

Peut-être que l’apparition d’une nouvelle monnaie créée par le Bloc Russo-Chinois afin de libérer le commerce international des contraintes et des diktats du dollar sont cause des cauchemards de l’Empire et de la rage destructrice de celui qui ne « trompe » plus personne.

Il n’est plus temps pour l’Europe de jouer au plus fin et de compter les points, mais plutôt de faire des choix intelligents, comme de constater que le mondialisme né aux confins de l’Empire et les créations des humanoïdes robots n’apportent que ruine et destruction, non seulement de notre terre, de ses plantes et animaux, mais encore, ce qui me semble plus grave, de nos âmes, de nos valeurs et de la beauté de notre civilisation chrétienne.

Nous ne pouvons plus, puisqu’envahis par l’Islam, nous contenter de demeurer arbitres. N’oublions pas l’Empire qui nous a poussé à créer les brèches par lesquelles la charia est en train de nous ronger l’âme. N’oublions pas la destruction des Balkans, celle du Moyen-Orient, et le soi-disant Printemps Arabe qui ont semé le chaos jusqu’au fin fond de nos campagnes. L’Europe est devenue un ventre mou que la charia est en train d’engrosser et problablement d’ici une génération les femmes porteront la burka et retourneront à l’esclavage. La théocratie prendra la place d’une démocratie moribonde, si l’on ne change pas l’Europe en réaménageant les traités de Lisbonne et de Maastricht afin de redonner à chaque pays sa liberté financière, ses frontières protégées , sa capacité et les moyens de se défendre, de même que des choix de grands projets économiques à construire en commun. Je pense par exemple à un plan de développement humanitaire et économique pour l’Afrique, notre partenaire historique, faute de quoi nous devrons craindre le pire pour nos enfants et nos petits-enfants.

La France, avec l’Italie, l’Espagne, et le Portugal et les autres partenaires européens qui le désireraient, devraient revoir leur stratégie diplomatique et ne plus considérer la Russie comme un ennemi mais plutôt comme un allié puisque nous partageons des liens historiques depuis Hugues Capet qui épousa la Princesse de Kiev, fille de Saint Stanislas de Russie.

Tout va dépendre également de la prise de conscience et de la décision des Français et des Françaises aux prochaines élections pour l’Europe, puis à l’élection d’un véritable chef, digne de ce nom, pour gouverner la France, cette terre de nos ancêtres qui l’ont construite avec leur sang et leur sueur, avec leur intelligence et leur courage, avec l’amour de la Patrie, de son village et et des terres qui parsèment les océans.

Henri,
Comte de Paris.

frise lys 2

Source :

Le Comte de Paris | Le Comte de Paris site

Il n'est plus temps pour l'Europe de jouer au plus fin e de compter les points, mais plutôt de faire des choix intelligents, comme de constater que le mondialisme né aux confins de l'Empire et les créations des humanoïdes robots n'apportent que ruine et destruction, non seulement de notre terre, de ses plantes et animaux, mais encore, ce qui me semble plus grave, de nos âmes, de nos valeurs et de la beauté de notre civilisation chrétienne.

http://leblogducomtedeparis.fr