Quand je ne serai plus là

 Quelle belle âme !
 

Puisse un grand nombre l'entendre,
 tomber dans le filet tissé d'Amour dont il est l'un des chantres,
aimer Sa Liberté et s'envoler haut dans ce Ciel infini
que chacun cherche et pourtant si proche,
qui réside au fond du coeur, par la grâce du Christ ressuscité.
L'éternité est là, la vie éternelle est l'Amour qui jamais ne meurt.
Amour, compassion, pardon, blanchir la page de notre histoire,
qu'Abel délivre Caïn,
servir son prochain dans la haute Fraternité en Christ,
Lui, le seul Chef d'Orchestre de l'Harmonie parfaite.

C'est ainsi que j'entraperçois la Nouvelle Jérusalem.